Aucun changement dans la dépression observée chez les enfants à travers le monde entre 2004 et 2019

Aucun changement dans la dépression observée chez les enfants à travers le monde entre 2004 et 2019

Accueil » Psychologie » Troubles mentaux » Adulte » Aucun changement dans la dépression observée chez les enfants à travers le monde entre 2004 et 2019

La dépression chez les enfants de moins de 13 ans est rare et n’a pas augmenté de manière substantielle entre 2004 et 2019, selon une étude publiée en ligne le 28 août dans JAMA Pédiatrie.

Michael J. Spoelma, de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud en Australie, et ses collègues ont mené une revue systématique et une méta-analyse de 41 études de 2004 à 2019 qui ont fourni des estimations de prévalence des troubles dépressifs (c’est-à-dire le trouble dépressif majeur). [MDD]dysthymie et trouble perturbateur de la dérégulation de l’humeur [DMDD]) chez les enfants de moins de 13 ans.

Sur la base de 41 études menées auprès d’enfants à travers le monde, les chercheurs ont découvert que les estimations de prévalence globale étaient de 1,07 pour cent pour les troubles dépressifs en général, de 0,71 pour cent pour le TDM, de 0,30 pour cent pour la dysthymie et de 1,60 pour cent pour le DMDD. Il n’y avait pas de différences significatives selon la cohorte de naissance, entre les hommes et les femmes ou entre les pays à revenu élevé et à faible revenu. Le risque de biais était globalement faible, à l’exception du DMDD, qui était freiné par le manque d’études.

“Ces résultats suggèrent que la dépression chez l’enfant entre 2004 et 2019 était rare et n’a pas augmenté avec le temps, mais le manque de données au-delà de la pandémie de COVID-19 reste à expliquer”, écrivent les auteurs.

★★★★★

A lire également