Les parents ont mis en garde contre de fausses pilules tueuses contenant du fentanyl

Les parents ont mis en garde contre de fausses pilules tueuses contenant du fentanyl

Accueil » Psychologie » Médicaments » Les parents ont mis en garde contre de fausses pilules tueuses contenant du fentanyl

La DEA a publié un avertissement effrayant de deux pages destiné aux parents concernant les fausses pilules, des pilules qui peuvent tuer. La campagne « One Pill/Can Kill » démarre avec un avertissement selon lequel le fentanyl « est un opioïde synthétique mortel » contenu dans de fausses pilules conçues pour ressembler à l’Adderall, au Xanax, à l’OxyContin et à « d’autres produits pharmaceutiques ».

“Il suffit d’une très petite dose de fentanyl – 2 milligrammes – pour être mortelle, comme la quantité trouvée sur la pointe d’un crayon”, déclare la Drug Enforcement Agency.

Les malades qui injectent ce poison aux enfants sont le Cartel de Sinaloa et le Cartel de Jalisco Nueva Generacion, deux gangs criminels mexicains impitoyables. La DEA ajoute que les cartels produisent ces pilules mortelles dans « un arc-en-ciel de couleurs » pour ressembler à des bonbons.

Si cela n’est pas assez effrayant, l’alerte de la DEA indique que les tests en laboratoire révèlent “quatre fausses pilules sur dix contenant du fentanyl et une dose potentiellement mortelle”. C’est jouer à la roulette russe avec des enfants vulnérables.

“Chaque couleur, forme et taille du fentanyl doit être considérée comme extrêmement dangereuse”, prévient la DEA. “Le fentanyl reste la drogue la plus mortelle qui menace ce pays.”

Ce qu’il faut chercher

Le fentanyl peut provoquer de la confusion, de la somnolence, des étourdissements, des nausées, des vomissements, des modifications de la taille des pupilles, une peau froide et moite, un coma et une insuffisance respiratoire « entraînant la mort ».

Comment les cartels pompent-ils les pilules ?

Les trafiquants de drogue utilisent les réseaux sociaux pour leurs ventes et peuvent retrouver toute personne utilisant un téléphone portable pour se connecter à un site de vente. “Cela signifie qu’ils trouvent vos enfants qui ont des comptes sur les réseaux sociaux”, prévient la DEA.

Pourquoi être si inquiet aujourd’hui ?

Ce n’est pas votre culture de la drogue à l’ancienne où rouler des joints était la conversation que vous deviez avoir avec vos enfants. “Le paysage de la drogue est radicalement différent de celui de votre enfance ou même d’il y a quelques années”, indique l’alerte parentale. “Tous les parents et tuteurs doivent être éduqués… et parler à vos enfants.”

Conseils aux parents

  • Parler. Soyez ouvert et honnête avec vos enfants au sujet des drogues et des dangers du fentanyl.
  • Expliquez comment le fentanyl peut être mortel
  • Insistez pour ne prendre « aucune pilule » non prescrite par un médecin
  • “Aucune pilule achetée sur les réseaux sociaux n’est sûre”
  • Expliquez comment le fentanyl pollue désormais tous les types de drogues
  • CLÉ! Créez un « plan de sortie » pour aider votre enfant à savoir quoi faire s’il est obligé de prendre une pilule.

★★★★★

A lire également