L'étude des enfants avec COVID-19 propose que le traitement diffère selon l'âge

Les soins hospitaliers pour enfants sont passés des hôpitaux généraux aux hôpitaux pour enfants au cours des 20 dernières années.

Accueil » Parents » Étapes » Enfant » Les soins hospitaliers pour enfants sont passés des hôpitaux généraux aux hôpitaux pour enfants au cours des 20 dernières années.

Historiquement, aux États-Unis, la plupart des enfants qui devaient être hospitalisés étaient soignés dans des hôpitaux généraux traitant à la fois des enfants et des adultes. Mais le nombre d’hôpitaux fournissant des soins hospitaliers aux enfants a diminué au cours de la dernière décennie, et nombre d’entre eux ont eu du mal à répondre à la demande de soins pour enfants lors d’une poussée d’infection virale à l’automne 2022.

Désormais, les enfants sont beaucoup plus susceptibles d’être soignés dans des hôpitaux pour enfants concentrés dans moins d’endroits, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’École de médecine de l’UNC.

“Les soins hospitaliers aux enfants ont radicalement changé au cours des 20 dernières années”, a déclaré Michael Steiner, MD, MPH, auteur principal de l’étude publiée le 30 octobre dans la revue Journal de l’Association médicale américaine.

“Les enfants sont désormais beaucoup moins susceptibles d’être hospitalisés dans leurs hôpitaux locaux qui soignent à la fois des enfants et des adultes, et beaucoup plus susceptibles d’être hospitalisés dans des centres spécialisés pour enfants à volume plus élevé. De plus, à l’exception des nouveau-nés après la naissance, moins d’enfants plus âgés sont hospitalisés. Ces changements ont des implications importantes pour la planification et l’état de préparation des hôpitaux, les systèmes permettant de fournir un transport de haute qualité adapté aux enfants et les besoins en capacité des hôpitaux pour enfants », a déclaré Steiner, pédiatre en chef à l’hôpital pour enfants de l’UNC, vice-président du Affaires cliniques au Département de pédiatrie et professeur émérite Michael F. Durfee de pédiatrie à l’École de médecine de l’UNC.

Steiner et les co-auteurs de son étude sont parvenus à ces conclusions après avoir analysé les données sur les sorties de patients pédiatriques hospitalisés dans près de 4 000 hôpitaux dans 48 États à travers le pays entre 2000 et 2019. Plus de 14 millions de sorties ont été incluses dans leur analyse. Les sorties d’hospitalisation à la naissance n’ont pas été incluses.

Ils ont constaté que les sorties annuelles de patients hospitalisés ont diminué de 26,5 % entre 2000 et 2019. Mais au cours de la même période, les sorties des hôpitaux pour enfants sont passées de 58,9 % du total des sorties en 2000 à 81,8 % en 2019.

En outre, ils ont constaté une augmentation du nombre d’enfants transférés d’un hôpital à un autre avant leur sortie. En 2000, 6,1 % des patients pédiatriques ont subi un transfert inter-établissements. En 2019, ce chiffre est passé à 18,8 %, et 88 % de ces enfants ont été transférés dans un hôpital pour enfants.

Les co-auteurs de l’étude du Département de pédiatrie de l’UNC sont Ashley G. Sutton, MD ; John R. Stephens, MD ; et Lindsay Chase, MD. Les co-auteurs extérieurs à l’UNC sont Matt Hall, Ph.D., de l’Association des hôpitaux pour enfants ; JoAnna K. Leyenaar, MD, Ph.D., MPH, de la Geisel School of Medicine de Dartmouth ; et Corrie E. McDaniel, DO, de la faculté de médecine de l’Université de Washington.

★★★★★

A lire également