Les symptômes du fétichisme

Accueil » Psychologie » Troubles mentaux » Adulte » Les symptômes du fétichisme

L’accent paraphilique dans le trouble fétichiste (anciennement connu sous le nom de fétichisme) implique l’érotisation d’objets non vivants et/ou de parties du corps pour une gratification sexuelle. Parmi les objets fétichistes non vivants les plus courants figurent les sous-vêtements féminins, les soutiens-gorge, les bas, les chaussures, les bottes ou d’autres vêtements. Une personne ayant un fétiche pour une partie du corps (par exemple, les pieds, les cheveux) érotisera une partie du corps non génitale lors d’un rapport sexuel. Il n’est pas rare que les fétiches sexualisés incluent à la fois des objets inanimés et des parties du corps (par exemple, des chaussettes sales avec des pieds). Le trouble fétichiste peut être une expérience multisensorielle, notamment tenir, goûter, frotter, insérer ou sentir l’objet fétiche tout en se masturbant, ou préférer qu’un partenaire sexuel porte ou utilise un objet fétiche lors de rencontres sexuelles. Dans les échantillons de recherche de traitement observés, ce trouble survient presque exclusivement chez les hommes; les femmes ne présentent généralement pas ce trouble, et plus d’informations sont nécessaires pour déterminer si ce trouble se produit à un degré significatif dans le sexe féminin.

La personne fétichiste se masturbe fréquemment en tenant, en frottant ou en sentant l’objet fétichiste ou peut demander au partenaire sexuel de porter l’objet lors de leurs relations sexuelles. Habituellement, le fétiche est requis ou fortement préféré pour l’excitation sexuelle, et en son absence, il peut y avoir une dysfonction érectile chez les hommes.

De nombreuses personnes qui s’identifient comme des praticiens fétichistes ne signalent pas nécessairement une altération clinique en association avec leurs comportements associés au fétichisme. De telles personnes pourraient être considérées comme ayant un trouble fétichiste mais pas fétichiste. Un diagnostic de trouble fétichiste nécessite une détresse cliniquement significative ou une altération du fonctionnement résultant du fétiche.

Symptômes spécifiques du fétichisme

  • Sur une période d’au moins 6 mois, des fantasmes récurrents et intenses d’excitation sexuelle, des pulsions sexuelles ou des comportements impliquant l’utilisation d’objets non vivants (par exemple, des sous-vêtements féminins).
  • Les fantasmes, les pulsions sexuelles ou les comportements provoquent une détresse cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou d’autres domaines importants.
  • Les objets fétichistes ne se limitent pas aux vêtements féminins utilisés dans le travestissement (comme dans le fétichisme transvestique) ou aux dispositifs conçus dans le but de stimuler les organes génitaux tactiles (par exemple, un vibromasseur).

Spécificateurs ajoutés au diagnostic de trouble fétichiste :

  • Parties du corps)
  • Objet(s) non vivant(s)
  • Autre

Lors de l’attribution d’un diagnostic, un clinicien précisera également si :

  • Dans un environnement contrôlé : Ce spécificateur s’applique principalement aux personnes vivant dans des milieux institutionnels ou autres où les possibilités d’adopter des comportements fétichistes sont limitées.
  • En rémission complète : Il n’y a eu aucune détresse ou altération du fonctionnement social, professionnel ou autre depuis au moins 5 ans dans un environnement non contrôlé.

Cette entrée a été mise à jour pour les critères DSM-5 2013 ; code diagnostique : 302.81

Publications similaires