Ne paniquez pas, mais la lèpre pourrait être endémique en Floride maintenant

Ne paniquez pas, mais la lèpre pourrait être endémique en Floride maintenant

Accueil » Bien-être » Ne paniquez pas, mais la lèpre pourrait être endémique en Floride maintenant

La lèpre est probablement mieux connue comme la maladie qui rendait les gens “impurs” à l’époque biblique, il peut donc sembler surprenant que le CDC ait publié un rapport cette semaine suggérant que la maladie pourrait se propager sous le radar en Floride. Mais ne fuyez pas terrorisés, car nous allons discuter de ce que signifie le rapport et dissiper un tas de mythes liés à la lèpre en cours de route.

Qu’est-ce que la lèpre, exactement ?

La lèpre, plus connue à l’époque moderne sous le nom de La maladie de Hansenest une infection bactérienne : le germe qui la provoque est Mycobactérie leprae. Étant bactérienne, elle peut être traitée avec des antibiotiques – ce n’est donc ni une condamnation à mort ni une raison d’exclure une personne de la société.

La bactérie se développe lentement et il peut s’écouler des décennies avant qu’une personne infectée ne commence à montrer des signes de la maladie. Les bactéries attaquent les yeux, le nez, la peau et les nerfs. Les lésions nerveuses qui en résultent signifient que les personnes atteintes de la maladie de Hansen peuvent perdre la sensation, en particulier au niveau des doigts et des orteils. C’est de là que vient le mythe selon lequel la lèpre fait « tomber » les doigts ou d’autres appendices. Ce qui se passe réellement, c’est que de petites blessures peuvent s’additionner et que le corps peut absorber les tissus blessés. Au fil du temps, cela peut entraîner la disparition ou le raccourcissement des doigts (le CDC a des photos ici).

À quel point la lèpre est-elle contagieuse ?

Pas très, il s’avère. Environ 95% des personnes sont naturellement immunisées contre la maladie. Même pour les 5% malchanceux, cela peut prendre des années, parfois des décennies, de contacts étroits avec une personne infectée avant que quelqu’un ne contracte la maladie. Le CDC dit on pense que la transmission se produit via des gouttelettes respiratoires (comme celles provenant de la toux et des éternuements d’une personne infectée non traitée) au cours de “plusieurs mois”.

Outre les humains, nous savons également que les tatous peuvent avoir la lèpre. Il est donc probablement possible d’attraper la maladie de Hansen à partir d’un tatou, mais encore une fois, c’est peu probable. “La plupart des personnes qui entrent en contact avec des tatous ont peu de chances de contracter la maladie de Hansen”, nous rassure le CDC.

Alors pourquoi considérons-nous la maladie comme quelque chose de contagieux et d’effrayant ? Probablement à cause des descriptions bibliques des affections cutanées qui rendent une personne « impure ». Mais le mot qui a été traduit par « lèpre » ne pouvait pas faire référence à la maladie de Hansen ; les symptômes ne correspondent pas, comme l’écrit le dermatologue David Kaplan dans un article comparant les descriptions bibliques aux symptômes connus de la lèpre. (Les Écritures décrivent également la lèpre comme une chose que l’on peut voir sur les vêtements ou sur les murs des maisons ; là, le mot décrivait probablement quelque chose comme de la moisissure ou du mildiou.)

Le Le Nepal Leprosy Trust souligne que les références bibliques et historiques, et la façon dont nous en parlons, contribuent à la stigmatisation actuelle des personnes atteintes de la maladie de Hansen. C’était également le cas dans l’Europe médiévale, et même les États-Unis modernes – les Hawaïens atteints de la maladie étaient exilé dans une colonie de lépreux à Molokai jusque dans les années 1960longtemps après qu’un remède ait été trouvé.


En savoir plus sur l’histoire réelle des personnes atteintes de la lèpre


Que se passe-t-il avec la lèpre en Floride ?

Le rapport du CDC vise à faire savoir aux professionnels de la santé que des personnes en Floride contractent la maladie de Hansen sans que l’on sache exactement comment elles l’ont contractée. Le rapport se concentre sur un cas, un paysagiste de 54 ans. La personne n’a eu aucun contact étroit connu avec des personnes qui avaient été diagnostiquées avec la maladie, ni avec des personnes qui avaient voyagé depuis des régions où la maladie est plus courante. Il n’avait voyagé dans aucune de ces régions lui-même, et il n’avait pas passé de temps avec des tatous. Alors … il a dû l’avoir ailleurs.

C’est la partie qui préoccupe les responsables de la santé publique : si vous ne savez pas où quelqu’un a attrapé une maladie, cette maladie circule probablement sous le radar depuis un certain temps. Elle est, pour utiliser le terme technique, endémique. Ou en d’autres termes : Nous pourrions avoir la lèpre en Floride maintenant. Le CDC suggère qu’en plus de demander aux patients s’ils se sont récemment rendus en Inde, au Brésil, en Indonésie et dans d’autres régions où la lèpre est endémique, les médecins devront peut-être commencer à demander aux gens s’ils se sont rendus dans le centre de la Floride.

Que se passe-t-il si quelqu’un attrape la lèpre ?

Heureusement, la maladie de Hansen est traitable. Ce n’est pas aussi simple que de prendre des pilules dans un z-pack, comme vous le feriez pour une infection plus courante, mais il existe un traitement antibiotique. Typiquement cela implique une combinaison de deux ou trois antibiotiques que vous prendriez pendant un an ou plus. Vous cessez d’être contagieux après les premières doses de l’antibiotique.

Un traitement antibiotique peut empêcher la maladie de progresser, mais il n’inverse pas les dommages déjà survenus. C’est pourquoi il vaut la peine de se faire examiner si vous présentez des symptômes de la maladie de Hansen, comme des plaques de peau qui semblent différentes de votre teint habituel (plus claires, plus foncées ou épaissies) qui peuvent sembler engourdies. Le CDC dispose d’un liste plus détaillée des signes et symptômes ici.

Cela dit, cette maladie est encore très rare (même en Floride) et difficile à attraper. La plupart des années, il y a moins de 200 cas de maladie de Hansen dans l’ensemble des États-Unis. En Floride, les médecins sont tenus de signaler les cas de la maladie afin qu’ils puissent être comptés et que les personnes avec lesquelles ils sont en contact puissent être notifiées et potentiellement traitées.

Publications similaires