Que signifient les nouvelles directives du CDC pour le camp d'été de votre enfant

Que signifient les nouvelles directives du CDC pour le camp d’été de votre enfant

Accueil » Parents » Étapes » Devenir parent » Que signifient les nouvelles directives du CDC pour le camp d’été de votre enfant

Si l’été dernier était la saison de la fermeture de tous les camps, cet été est la saison pour trouver comment les garder ouverts. Alors que nous terminons une année scolaire qui a été largement centrée sur les écoles essayant de comprendre comment ramener les enfants en classe de la manière la plus sûre possible, les parents envisagent un été qui, espérons-le, semblera un peu plus normal que l’été dernier – et le Centres pour le Contrôle et la Prévention des catastrophes est juste à temps avec ses directives mises à jour pour les camps d’été.

Les choses commencent à se rouvrir et les restrictions générales s’assouplissent à mesure que de plus en plus d’adultes se font vacciner. Mais les enfants de moins de 16 ans ne sont toujours pas éligibles pour leur propre vaccin, et de nouvelles variantes du virus émergent et circulent, de nombreuses précautions doivent donc être mises en place dans les camps de jour et les camps de nuit cet été.

Conditions générales d’Utilisation

Les directives du CDC recommandent que les campeurs et le personnel soient répartis en «cohortes» qui resteront ensemble tout au long de la journée. Une fois triés, voici les recommandations de distanciation physique:

  • Au moins 3 pieds entre tous les campeurs d’une cohorte
  • Au moins 6 pieds entre tous les campeurs en dehors de leur cohorte
  • Au moins 6 pieds en mangeant et en buvant, y compris parmi les personnes de la même cohorte
  • Au moins 6 pieds entre les campeurs et le personnel
  • Au moins 6 pieds entre le personnel

Les masques doivent être portés par tout le monde sauf lorsqu’ils mangent, boivent, font la sieste (lorsque les enfants doivent être espacés autant que possible, de la tête aux pieds) ou nagent (un masque humide peut rendre la respiration difficile et peut ne pas travailler quand même).

Dans la mesure du possible, les activités de plein air sont fortement encouragées. Chaque fois que c’est pas possible, le CDC souligne l’importance de ventiler les espaces intérieurs en ouvrant les portes et les fenêtres, en utilisant des ventilateurs et en diminuant l’occupation (cela vaut pour les installations, ainsi que pour tous les véhicules de transport du camp utilisés). Les sports et autres activités sportives doivent être pratiqués à l’extérieur dans la mesure du possible. Le CDC décourage les sports en salle et les sports de contact étroit et dit que les joueurs doivent porter des masques à six pieds de distance les uns des autres.

Les autres activités typiques du camp susceptibles de produire des gouttelettes respiratoires doivent être effectuées à l’extérieur, avec des masques et à six pieds de distance. Cela comprend le chant, le chant et les cris.

Les directives insistent également sur la limitation des objets partagés – les effets personnels de chaque campeur doivent être séparés et conservés dans des conteneurs ou des casiers individuels étiquetés. Le personnel et les campeurs doivent être encouragés à apporter leur propre eau de chez eux afin de limiter l’utilisation des fontaines à eau. Les campeurs doivent également avoir plus d’un masque afin qu’un masque sale puisse facilement être remplacé par un masque propre.

Camps de nuit

En plus de tout ce qui précède, le CDC a également des recommandations supplémentaires pour les camps de nuit. Ils suggèrent que les camps encouragent le personnel, les bénévoles, les campeurs et les membres de la famille éligibles à se faire vacciner complètement (idéalement au moins deux semaines avant de se rendre au camp). Ils recommandent aux campeurs non vaccinés et au personnel de s’auto-mettre en quarantaine pendant deux semaines avant d’arriver. Les campeurs et le personnel qui ne sont pas entièrement vaccinés doivent fournir la preuve d’un test viral négatif effectué au plus tard trois jours avant l’arrivée.

Une fois arrivés, les campeurs doivent faire l’objet d’un dépistage des symptômes et être affectés à des cohortes qui resteront ensemble et éloignés des autres cohortes. Les campeurs et le personnel qui dorment dans le même espace doivent être considérés comme une «cohorte domestique» et n’ont pas besoin de se masquer ou de se distancer socialement à moins qu’une personne extérieure à la cohorte ne soit présente. Lorsque différentes cohortes se réunissent dans des espaces extérieurs ou intérieurs, chacun doit pratiquer les recommandations habituelles de masquage, de distanciation physique et d’hygiène saine.

Publications similaires