Qu'est-ce que c'est et quels sont les traitements ?

Qu’est-ce que c’est et quels sont les traitements ?

Accueil » Nutrition » Healthy » Qu’est-ce que c’est et quels sont les traitements ?

Les problèmes tendineux chroniques sont une source fréquente de douleur et peuvent limiter l’activité. Ils deviennent plus fréquents avec l’âge, le poids et certaines activités, et un diagnostic précoce et approprié par un médecin est essentiel pour obtenir les meilleurs résultats.

Le tendon d’Achille est le plus gros tendon du corps humain. Il relie le mollet au pied et est responsable de la puissance de poussée. Le tendon est essentiel à la stabilité pendant la position debout, la marche, la course et d’autres activités. Lors de la contraction musculaire, le tendon fonctionne comme une corde. Il a l’élasticité nécessaire pour générer la tension nécessaire pour supporter la force de six fois le poids corporel d’une personne.

Qu’est-ce que la tendinite d’Achille ?

Au fil du temps, le tendon peut devenir tendu, blessé ou enflammé. Au quotidien, les gens sollicitent leur tendon d’Achille. Un tendon sain gérera ce stress, réparera les “microdéchirures” et un patient n’aura aucun symptôme. Mais au fil du temps, pour diverses raisons, le tendon d’Achille développera une inflammation et des microdéchirures qui dépasseront la capacité du corps à réparer et à guérir les dommages, et le patient développera des symptômes tels que douleur, inconfort, douleur et gonflement. C’est une tendinite d’Achille, et je traite souvent de tels cas ici à Yale Medicine Orthopaedics & Rehabilitation.

En réalité, la tendinite d’Achille n’est pas seulement une inflammation du tendon, comme son nom l’indique. La tendinite d’Achille est l’accumulation de changements dégénératifs dans le tendon, en particulier dans les cas chroniques, causés par une réparation désorganisée des zones de lésions tendineuses qui se sont accumulées progressivement au fil du temps. Le tendon s’épaissit et perd son élasticité normale dans de nombreux cas.

Causes, facteurs de risque

Trop d’exercice est une cause majeure. Les sports avec arrêts et démarrages répétitifs, comme le tennis, la course, le basket-ball et la danse, peuvent augmenter le risque de tendinite d’Achille. Les nageurs développent rarement une tendinite d’Achille, car il y a moins de tension sur le tendon d’Achille.

Une autre cause majeure est le poids. Les patients en surpoids sont plus susceptibles de développer une tendinite d’Achille qu’une personne de poids normal. L’augmentation du poids corporel d’une livre seulement augmente la force exercée sur le tendon d’Achille de six livres.

L’étanchéité et la faiblesse du muscle du mollet sont un autre facteur de risque majeur. Un muscle du mollet plus tendu entraîne plus de tension et de stress sur le tendon d’Achille. Au fil du temps, cette tension peut entraîner des microdommages qu’est la tendinite. Avoir un muscle plus faible augmente également ces dommages. Considérez le tendon d’Achille et le muscle du mollet comme une seule unité. Plus le muscle est fort, plus il protège le tendon. Plus il est faible, plus le muscle sollicite le tendon.

Symptômes de la tendinite d’Achille

Il existe deux formes principales de tendinite d’Achille : insertionnelle et non insertionnelle.

La tendinite d’insertion d’Achille est une douleur et une inflammation (gonflement, rougeur) à l’arrière du talon, là où le tendon d’Achille se fixe à l’os du talon. Cela se traduit par des douleurs, des gonflements et des douleurs à l’arrière du talon. Cela peut également créer une bosse et entraîner des douleurs lorsque les chaussures frottent contre le talon.

La tendinite d’Achille non insertionnelle est également connue sous le nom de tendinite fusiforme. La douleur est plus haute, plus dans la partie médiane du tendon. L’enflure est un peu moins fréquente et plus souvent le tendon prend un aspect épaissi. Le symptôme principal ici est la douleur à l’activité et une certaine sensibilité du tendon.

Traitement de la tendinite d’Achille

Le traitement initial implique généralement du repos. Cela signifie que si le tendon fait vraiment mal après le tennis cinq fois par semaine, arrêter le tennis un peu et se reposer complètement est généralement une bonne idée. Parfois, on peut rester actif, mais éviter les sports à fort impact, par exemple, faire plus de vélo ou de natation et moins de tennis.

Dans les situations graves, l’immobilisation dans un plâtre ou une botte est un traitement de première intention.

Une fois que la douleur et l’enflure initiales ont diminué, l’exercice est le traitement clé. Cela ne signifie pas simplement revenir à la façon dont vous vous êtes exercé avant. Au lieu de cela, cela signifie étirer le mollet et faire un type d’exercice spécifique appelé renforcement excentrique du mollet. Les exercices excentriques consistent à renforcer le muscle pendant qu’il s’allonge. Être capable de faire ces exercices correctement, de manière à faire travailler le muscle du mollet et à ne pas aggraver le tendon, peut être délicat. Souvent, un physiothérapeute est votre meilleur pari pour vous guider sur la technique et la charge appropriées.

Tendinite d’Achille qui s’étire

En général, vous voulez étirer le muscle, pas le tendon. Le meilleur étirement pour la tendinite d’Achille est l’étirement du mollet. Les étirements des ischio-jambiers aident également. L’idéal est d’étirer le mollet de manière à ce que le genou soit droit et que l’étirement soit ressenti plus près du genou. S’étirer du mur ou des escaliers fonctionne bien. Vous devez vous étirer de toutes les manières possibles afin de le ressentir profondément et intensément dans le muscle du mollet. Il est également recommandé d’étirer les hanches, le bas du dos, les ischio-jambiers et le cou. Un étirement d’échauffement de yoga est un excellent moyen d’y parvenir.

Publications similaires