Signatures génétiques des cellules T résidant dans les tissus comme outil prédictif pour les patients atteints de mélanome

Signatures génétiques des cellules T résidant dans les tissus comme outil prédictif pour les patients atteints de mélanome

Accueil » Psychologie » Médicaments » Signatures génétiques des cellules T résidant dans les tissus comme outil prédictif pour les patients atteints de mélanome

Une étude analytique approfondie menée à l'Institut Terasaki pour l'innovation biomédicale (TIBI) a révélé une association entre des résultats de survie favorables pour les patients atteints de mélanome et la présence de populations plus élevées de cellules T mémoire résidant dans les tissus (TRM).

Les données obtenues à partir de cette étude pourraient être utilisées non seulement pour un TRMmodèle d'apprentissage automatique basé sur des pouvoirs prédictifs pour le pronostic du mélanome, mais pourrait également élucider le rôle de TRM les cellules peuvent jouer dans le microenvironnement immunitaire de la tumeur. Cela pourrait guider le développement de schémas thérapeutiques immunothérapeutiques antitumoraux plus efficaces et personnalisés pour les patients atteints de cancer.

Le microenvironnement immunitaire tumoral (TIME) fait référence à l’interaction complexe et dynamique entre les cellules tumorales, diverses cellules immunitaires et d’autres composants cellulaires et non cellulaires à l’intérieur et autour de la tumeur.

TRM Les cellules sont un type unique de cellules immunitaires qui résident dans les tissus périphériques et dans de nombreux types de cancer.

En raison de la présence et des propriétés fonctionnelles de TRM cellules dans le TIME pour exploiter leur potentiel pour l’immunothérapie anticancéreuse, l’étude de T a suscité beaucoup d’intérêt.RM cellules et comment elles influencent la survie des patients. La clé de cette compréhension est d’établir si la présence et l’abondance de TRM les cellules chez les patients cancéreux sont en corrélation avec un meilleur pronostic pour le patient.

Des études antérieures menées auprès de patients atteints de mélanome ont produit des résultats contradictoires. Peu d’efforts ont également été déployés pour mener une étude approfondie visant à évaluer le TRM abondance et corréler les données immunomiques avec les résultats de survie des patients.

L’équipe TIBI a cherché à résoudre ce problème en se tournant vers les données du séquençage d’ARN unicellulaire (scRNA-seq), une technologie puissante qui permet d’obtenir un profil génétique complet d’un grand nombre de cellules individuelles.

Au lieu d'utiliser un nombre limité de gènes marqueurs d'identification d'une cellule, l'utilisation de la technologie scRNA-seq offre une manière plus complète, précise et nuancée de caractériser le type et la fonction d'une cellule. À partir de ce profil, des signatures génétiques peuvent être générées : des modèles caractéristiques uniques d'un type de cellule immunitaire spécifique qui peuvent éventuellement être corrélés à la présence d'une maladie.

Comme décrit dans leur récent article dans iSciencel'équipe a utilisé cette approche sur deux cohortes indépendantes de données scRNA-seq de patients atteints de mélanome et a pu extraire 11 signatures génétiques distinctes fortement corrélées à TRM abondance chez les patients. Une association solide a également été trouvée entre ces signatures génétiques et les résultats de survie des patients.

D'autres études ont révélé des corrélations positives supplémentaires entre TRM l'abondance et la présence de multiples cellules immunitaires antitumorales dans le mélanome TIME, ainsi que des voies immunitaires et des gènes régulateurs, suggérant que TRM les cellules jouent un rôle crucial dans l’immunomodulation. Les études ont également indiqué qu'une abondance de TRM Les cellules entraînent un mélanome plus actif et de meilleurs résultats pour les patients.

Enfin, les chercheurs du TIBI pourraient utiliser les données de leur analyse pour créer un T de haute précision.RM-un système de notation des risques dérivé pour classer les patients en catégories pronostiques à risque élevé et faible pour les patients atteints de mélanome.

“L'approche analytique et les découvertes de nos scientifiques sur le rôle que TRM Le jeu des cellules peut aider à affiner et à évaluer plus précisément la réponse des patients atteints de cancer aux médicaments immunothérapeutiques », a déclaré Ali Khademhosseini, directeur et PDG de TIBI. « Comme les traitements peuvent avoir des effets profondément variables sur chaque patient atteint de cancer, il s'agit d'une étape importante vers l'amélioration des résultats pour les patients. “.

Fourni par l'Institut Terasaki pour l'innovation biomédicale

Publications similaires