Trop de vitamine C provoque-t-il des effets secondaires ?

Trop de vitamine C provoque-t-il des effets secondaires ?

Accueil » Nutrition » Compléments alimentaires » Trop de vitamine C provoque-t-il des effets secondaires ?

La vitamine C est un nutriment très important qui est abondant dans de nombreux fruits et légumes.

Obtenir suffisamment de cette vitamine est particulièrement important pour maintenir un système immunitaire sain. Il joue également un rôle important dans la cicatrisation des plaies, le maintien de la solidité de vos os et l’amélioration des fonctions cérébrales (1).

Fait intéressant, certains prétendent que les suppléments de vitamine C offrent des avantages au-delà de ceux qui peuvent être obtenus à partir de la vitamine C présente dans les aliments.

L’une des raisons les plus courantes pour lesquelles les gens prennent des suppléments de vitamine C est l’idée qu’ils aident à prévenir le rhume (2).

Cependant, de nombreux suppléments contiennent des quantités extrêmement élevées de vitamine, ce qui peut provoquer des effets secondaires indésirables dans certains cas.

Cet article explore la sécurité globale de la vitamine C, s’il est possible d’en consommer trop et les effets indésirables potentiels de la prise de fortes doses.

La vitamine C est soluble dans l’eau et n’est pas stockée dans votre corps

La vitamine C est une vitamine hydrosoluble, ce qui signifie qu’elle se dissout dans l’eau.

Contrairement aux vitamines liposolubles, les vitamines hydrosolubles ne sont pas stockées dans le corps.

Au lieu de cela, la vitamine C que vous consommez est transportée vers vos tissus via les fluides corporels, et tout excès est excrété dans l’urine (1).

Étant donné que votre corps ne stocke pas de vitamine C ni ne la produit par lui-même, il est important de consommer quotidiennement des aliments riches en vitamine C (1).

Cependant, une supplémentation avec de grandes quantités de vitamine C peut entraîner des effets indésirables, tels que des troubles digestifs et des calculs rénaux.

En effet, si vous surchargez votre corps avec des doses supérieures à la normale de cette vitamine, elle commencera à s’accumuler, entraînant potentiellement des symptômes de surdosage (3).

Il est important de noter qu’il est inutile pour la plupart des gens de prendre des suppléments de vitamine C, car vous pouvez facilement en avoir assez en mangeant des aliments frais, en particulier des fruits et des légumes (1).

Résumé

La vitamine C est soluble dans l’eau, elle n’est donc pas stockée dans votre corps. Si vous consommez plus que ce dont votre corps a besoin, il est excrété dans votre urine.

Trop de vitamine C peut provoquer des symptômes digestifs

L’effet secondaire le plus courant d’un apport élevé en vitamine C est la détresse digestive.

En général, ces effets secondaires ne se produisent pas en mangeant des aliments qui contiennent de la vitamine C, mais plutôt en prenant la vitamine sous forme de supplément.

Vous êtes plus susceptible de ressentir des symptômes digestifs si vous consommez plus de 2 000 mg à la fois. Ainsi, une limite supérieure tolérable (TUL) de 2 000 mg par jour a été établie (1, 3, 4, 5).

Les symptômes digestifs les plus courants d’un apport excessif en vitamine C sont la diarrhée et les nausées.

Il a également été rapporté qu’un apport excessif entraînait un reflux acide, bien que cela ne soit pas étayé par des preuves (1, 3, 4, 5).

Si vous rencontrez des problèmes digestifs en raison d’une consommation excessive de vitamine C, réduisez simplement votre dose de supplément ou évitez complètement les suppléments de vitamine C (3, 4, 5).

Résumé

L’ingestion de plus de 2 000 mg de vitamine C par jour peut entraîner des troubles gastro-intestinaux, notamment des symptômes tels que diarrhée et nausées.

La vitamine C peut provoquer une surcharge en fer

La vitamine C est connue pour améliorer l’absorption du fer.

Il peut se lier au fer non hémique, qui se trouve dans les aliments végétaux. Le fer non hémique n’est pas absorbé par votre corps aussi efficacement que le fer hémique, le type de fer présent dans les produits d’origine animale (6).

La vitamine C se lie au fer non hémique, ce qui facilite son absorption par votre corps. Il s’agit d’une fonction importante, en particulier pour les personnes qui tirent la majeure partie de leur fer d’aliments à base de plantes (7).

Une étude chez les adultes a révélé que l’absorption du fer augmentait de 67 % lorsqu’ils prenaient 100 mg de vitamine C avec un repas (8).

Cependant, les personnes souffrant d’affections qui augmentent le risque d’accumulation de fer dans le corps, telles que l’hémochromatose, doivent être prudentes avec les suppléments de vitamine C.

Dans ces circonstances, une consommation excessive de vitamine C peut entraîner une surcharge en fer, ce qui peut causer de graves dommages au cœur, au foie, au pancréas, à la thyroïde et au système nerveux central (9, 10, 11).

Cela dit, une surcharge en fer est hautement improbable si vous ne souffrez pas d’une maladie qui augmente l’absorption du fer. De plus, une surcharge en fer est plus susceptible de se produire lorsqu’un excès de fer est consommé sous forme de supplément.

Résumé

Étant donné que la vitamine C augmente l’absorption du fer, en consommer trop est une préoccupation pour les personnes souffrant d’affections qui entraînent une accumulation de fer dans le corps.

La prise de suppléments à fortes doses peut entraîner des calculs rénaux

L’excès de vitamine C est excrété par le corps sous forme d’oxalate, un déchet corporel.

L’oxalate sort généralement du corps par l’urine. Cependant, dans certaines circonstances, l’oxalate peut se lier à des minéraux et former des cristaux pouvant entraîner la formation de calculs rénaux (12).

Consommer trop de vitamine C peut augmenter la quantité d’oxalate dans votre urine, augmentant ainsi le risque de développer des calculs rénaux (13).

Dans une étude dans laquelle des adultes prenaient un supplément de 1 000 mg de vitamine C deux fois par jour pendant 6 jours, la quantité d’oxalate qu’ils excrétaient a augmenté de 20 % (13).

Un apport élevé en vitamine C est non seulement associé à de plus grandes quantités d’oxalate urinaire, mais également au développement de calculs rénaux, surtout si vous consommez des quantités supérieures à 2 000 mg (6, 14).

Des cas d’insuffisance rénale ont également été signalés chez des personnes ayant pris plus de 2 000 mg par jour. Cependant, cela est extrêmement rare, surtout chez les personnes en bonne santé (15).

Résumé

Une consommation excessive de vitamine C peut augmenter la quantité d’oxalate dans vos reins, ce qui peut entraîner des calculs rénaux.

Combien de vitamine C est trop?

Étant donné que la vitamine C est soluble dans l’eau et que votre corps en excrète des quantités excessives quelques heures après l’avoir consommée, il est assez difficile d’en consommer trop.

En fait, il est presque impossible pour vous d’obtenir trop de vitamine C de votre alimentation seule. Chez les personnes en bonne santé, tout supplément de vitamine C consommé au-dessus de la quantité quotidienne recommandée est simplement éliminé du corps (16).

Pour mettre les choses en perspective, vous auriez besoin de consommer 29 oranges ou 13 poivrons avant que votre consommation n’atteigne la limite supérieure tolérable (17, 18).

Cependant, les risques de surdosage en vitamine C sont plus élevés lorsque les gens prennent des suppléments, et il est possible de consommer trop de vitamine dans certaines circonstances.

Par exemple, les personnes souffrant d’affections qui augmentent le risque de surcharge en fer ou sujettes aux calculs rénaux doivent être prudentes quant à leur apport en vitamine C (6, 10, 19).

Tous les effets indésirables de la vitamine C, y compris la détresse digestive et les calculs rénaux, semblent se produire lorsque les gens la prennent à des doses méga supérieures à 2 000 mg (20).

Si vous choisissez de prendre un supplément de vitamine C, il est préférable d’en choisir un qui ne contient pas plus de 100 % de vos besoins quotidiens. C’est 90 mg par jour pour les hommes et 75 mg par jour pour les femmes (21).

Résumé:

Il est presque impossible de consommer trop de vitamine C dans les aliments. Cependant, si vous prenez cette vitamine, vous pouvez minimiser le risque d’en prendre trop en ne prenant pas plus de 90 mg par jour si vous êtes un homme, ou 75 mg par jour si vous êtes une femme.

La ligne de fond

La vitamine C est généralement sans danger pour la plupart des gens.

Cela est particulièrement vrai si vous l’obtenez à partir d’aliments plutôt que de suppléments.

Les personnes qui prennent de la vitamine C sous forme de supplément sont plus à risque d’en consommer trop et de ressentir des effets secondaires, dont les plus courants sont les symptômes digestifs.

Cependant, des conséquences plus graves, telles qu’une surcharge en fer et des calculs rénaux, peuvent également résulter de la prise de quantités extrêmes de vitamine C (3).

Heureusement, il est facile de prévenir ces effets secondaires potentiels : évitez simplement les suppléments de vitamine C.

À moins que vous n’ayez une carence en vitamine C, qui survient rarement chez les personnes en bonne santé, il est probablement inutile que vous preniez de fortes doses de cette vitamine.

Publications similaires